mardi 25 mars 2014

Le culte des Momies de Venzone par Jack Birns - 1950


Venzone est une commune italienne de la province d'Udine dans la région Frioul-Vénétie julienne en Italie.

Face à la Cathédrale Saint-André, la Chapelle San Michele datant du XIIIème siècle abrite en sa crypte une quarantaine de momies dont l'origine est restée longtemps mystérieuse. On peut y admirer entre-autre un noble originaire de Venzone, Paolo Marpillero.

C'est en 1647 que la première momie fut retrouvée, on l'appela "Mummia del Gobbo" (le bossu) en raison de sa difformité qui d'ailleurs a été provoquée par une mauvaise posture lors de l'enterrement.
Cette découverte attira  l'attention des soldats de Napoléon qui durant l'occupation française en 1797, en taillèrent des lambeaux de peau en guise de souvenirs macabres.

Dès cette première trouvaille, les momies furent l'objet de curiosité et d'études. Au lieu de se décomposer normalement, les corps alors enterrés dans les tombes sous la cathédrale ont été parfaitement conservés et restaient reconnaissables des décennies plus tard. Ce phénomène conduisit les habitants à récupérer périodiquement leurs parents afin de communier avec leurs proches décédés.

L'origine de cette momification naturelle est un champignon "Hipha Bombicina Pers", présent dans le sol de la cathédrale voisine d'où proviennent les momies. Ce champignon parasite parvient à déshydrater un corps en un an en absorbant leur fluide corporel. Les corps conservent leur squelette, la peau, les organes internes et dans certains cas les cheveux et les organes génitaux.

De nos jours, seules quelques momies sont encore exposées en la Chapelle San Michele. Plusieurs ont d'ailleurs été disséminées dans des Université en Europe et certaines sont exposées au Invalides de Paris.

Toutes les photographie sont de Jack Birns qui réalisa ce reportage en 1950












Aucun commentaire: