dimanche 19 décembre 2010

Rien n'est poison, tout est poison : seule la dose fait le poison.....


Un rien de poison sur cette page....

"« La bave d'un cochon rendu enragé en le suspendant par les pieds, la tête en bas, et en le battant longtemps jusqu'à la mort. [...] Il semble que le poison des Borgia ait été un mélange d'acide arsénieux et d'alcaloïdes putrides. Il se préparait ainsi : on sacrifiait un porc, on saupoudrait d'acide arsénieux les organes abdominaux, et on attendait que la décomposition - retardée d'ailleurs par l'arsenic - fût complète. Puis, suivant qu'on comptait l'utiliser sous forme de poudre ou de gouttes, on n'avait plus qu'à faire sécher la masse putréfiée ou à en recueillir les liquides. » (Voltaire, recette des Borgia)

"Un paysan ramasse des champignons dans un bois. Le vétérinaire du pays s'approche et reconnaît qu'ils sont vénéneux. - «Malheureux! Vous allez vous empoisonner! - - Ne craignez rien, monsieur, c'est pas pour les manger, c'est pour les vendre."(Almanach Vermot)

"Entre une empoisonneuse et une mauvaise cuisinière il n'y a qu'une différence d'intention." (Desproges)


"Le remède est dans le poison." (Marcel Achard)

"Le succès est un poison qui ne doit être pris que tard dans la vie et encore à petites doses." (Oscar Wilde)

"La mort est douce... Ce qui fait souffrir avec certains poisons, certaines blessures maladroites, c'est la vie."(Jean Anouilh)

"La mort est douce... Ce qui fait souffrir avec certains poisons, certaines blessures maladroites, c'est la vie."(Charles Baudelaire)



"De la même fleur l'abeille extrait du miel et la guêpe du poison." (Proverbe alsacien)

"Opium ! Poison de rêve Fumée qui monte au ciel C'est toi qui nous élève Aux paradis artificiels."
  (Jacques Dutronc)

"Nous trouvons de tout dans notre mémoire. Elle est une espèce de pharmacie, de laboratoire de chimie, où on met au hasard la main tantôt sur une drogue calmante, tantôt sur un poison dangereux. (Marcel Proust)
"Bien que tout vice verse dans le coeur humain le poison de l'adversaire, c'est l'envie qui permet au serpent de cracher son venin le plus secret et de vomir la peste de sa méchanceté pour la faire partager."
  (Grégoire Le Grand)



1 commentaire:

Fr@nKeIn$OuNd a dit…

"fumée de rêve" est une chanson de 1931 de G. D'Abzac chantez par "marcel's des radio concerts"
(disque pathè x94047)
Les troupes coloniales en on fait un de leur chant militaire.
Savoureuse subvertion de l'ami Dutronc avec cette reprise qui a du en faire jaune plus d'un;)
Merci pour cette pharmacie infernale♥♥♥