vendredi 22 mars 2013

Fritz Haarmann le boucher de Hanovre


C'est au cours du curage de la Leine,  une rivière qui passe à Hanovre, que de nombreux ossements humains sciés sont retrouvés. L'enquête mènera tout droit à l'arrestation du boucher de Hanovre.

Fripier, indicateur de police, escroc et boucher à l'occasion, Friedrich Heinrich Karl Haarmann (25 octobre 1879 – 15 avril 1925), dit Fritz Haarmann, aussi connu comme « le Boucher de Hanovre » et « le Vampire de Hanovre » était un tueur en série allemand considéré comme l'auteur des meurtres de 27 garçons et jeunes hommes entre 1918 et 1924. Il fut déclaré coupable de 24 meurtres et exécuté.

Les crimes ont pour contexte une période de disette dans l'Allemagne d'entre deux-guerres. Même les chiens et les chats se raréfient...mais un homme, Fritz Haarmann a toujours de la viande à vendre.

Haarmann aurait découpé les corps en morceaux et les aurait jetés dans la rivière, plus de 500 morceaux furent découverts dans le limon. Il est aussi possible qu'ils aient été transformés en saucisses ou autre morceaux de choix.
L'affaire suscita de nombreux débats autour de la peine de mort, de l'approche correcte à l'égard des délinquants malades mentaux, des méthodes d'enquête de la police, et de l'homosexualité.

Après son exécution, la tête d'Haarmann fut préservée dans un bocal par des scientifiques pour examiner la structure de son cerveau. La tête d'Haarmann est maintenant conservée à l'école médicale de Göttingen tandis que quatre morceaux de son cerveau se trouvent à Munich.

Bien avant cette expérience, Haarmann était considéré par les psychiatres comme un homme à l'intelligence très limitée, à la limite de l'idiot congénital, il avait par ailleurs effectié quelques séjours dans des hôpitaux psychiatriques.


Fritz Haarmann (au centre) avec des inspecteur de police en Novembre 1924

Le film classique M le maudit, qui met en vedette Peter Lorre, sorti en 1931 et dirigé par Fritz Lang est inspiré par les crimes de Fritz Haarmann, tout autant que ceux de deux autres tueurs en série allemands du début du vingtième siècle : Peter Kürten, le tueur d'enfants de Düsseldorf, et Karl Grossman.


Aucun commentaire: