vendredi 1 mars 2013

Le mystère des cercueils du Siège d'Arthur en Ecosse



En 1836, près d’Édimbourg en Ecosse, cinq jeunes garçons jouaient à la chasse aux lapins lorsque dans le lieu surnommé "le Siège d’Arthur" ils firent une découverte plus qu’étrange.

Sur le flanc d’une falaise près du sommet, entre des minces feuilles de schiste, alors qu'ils exploraient un terrier,  ils découvrirent une petite grotte contenant dix-sept cercueils miniatures. Ceux-ci étaient disposés sur deux rangées de huit cercueils alors que le dix-septième trônait sur le dessus laissant à penser qu'une nouvelle rangée était commencée.

Dans chacun de ces dix-sept cercueils miniatures se trouvait un occupant; une petite figurine en bois taillé. Chaque figurine était vêtue d'une tenue traditionnelle ainsi que de chaussures noires.

Apparemment ces cercueils ont été déposés au fil du temps, ceux de la rangée inférieure étant plus abîmés, donc plus anciens que ceux du dessus. Il semblerait qu’il y ait eut un écart de plusieurs années entre le dépôt de chaque cercueils.

De nos jours, le mystère sur la provenance et l'utilité de ces pièces reste entier. Diverses théories circulent. Pour certains il s'agirait de poupées vaudou, pour d’autres il représenterait une sorte de mémorial pour les marins disparus en mer. Certains parlent également de cercueils de fée…
Enfin, d’autres affirment qu’il pourrait s’agir d’une représentation des victimes de Burke et Hare deux tueurs en séries qui avaient été arrêtés quelques années plus tôt. Cette théorie reste quand même discutable étant donné que sur les dix-sept victimes il y avait douze femmes et que ces cercueils ne contiennent que des figurines d’hommes.

Les études ont montré que ces cercueils et ces figurines ne sont pas antérieurs à 1800. De plus ils semblent avoir été confectionnées par un cordonnier vu le travail brut du bois, par contre, un grand soin a été apporté aux habits et aux chaussures.




1 commentaire:

DiamantNoir a dit…

Coucou, premier passage sur ton blog et voilà sur quoi je tombe... Une «légende» écossaise dont je n'avais jamais entendu parler. J'adore la mysticité que ce pays dégage...

Cette histoire est à la fois surprenante ou terrifiante.