samedi 17 septembre 2011

L'étrange sanctuaire de l'île des poupées - La Isla de las Muñecas




C’est dans la région marécageuse de Xochimilco (près de Mexico City), connue pour ses jardins flottants, que cette étrange histoire commence.
Au détours d'un canal, se trouve une petite île, qui fut au centre d'un drame. Voilà, près de 70 ans, alors que trois fillettes jouaient, l'une d'elle se noya. Dans cet endroit propice à la légende, on raconte que depuis lors, l'île est hantée par la malheureuse.

Dans les années 50, Don Julian Santana Barrera, quitte sa famille pour vivre en ermite,  c'est sur cet îlot qu'il décide de continuer sa vie. Convaincu que l'endroit est hanté par l’esprit de la petite fille, il décide de l’apaiser en repêchant pour elle les poupées abandonnées dérivant parfois au fil de l’eau, on le voit également errer à la nuit tombante aux alentours des décharges afin de récupérer tout ce qui pourrait servir d'offrande au sanctuaire qu'il décidé de dédier à l'enfant, afin d'obtenir sa protection.

Les années passant, il accroche ses trouvailles comme autant de guirlandes macabres aux branches des arbres de l’île et s’engouffre dans la folie en retournant sur la terre ferme pour sortir d’autres cadavres de jouets des décharges environnantes. Les habitants prennent même l’habitude de venir troquer avec lui les poupées dédaignées par leurs enfants contre les légumes qu’il cultive par ailleurs sur l’île…

Attachées en l’air à l’aide de fils de fer rongés par les pluies, elles sont aujourd’hui des centaines à se décomposer dans la chaleur tropicale, formant une espèce d’œuvre d’art surréaliste et glauque qui fait frissonner les visiteurs maintenant accueillis par le fils, le cousin, ou le neveu de Don Julian. En effet, le maître des lieux fut retrouvé à son tour dans le canal, suite à une crise cardiaque, il y est tombé et est mort noyé. Une mort étrange qui vient s’ajouter à l’atmosphère effrayante des lieux.












Aucun commentaire: