lundi 21 novembre 2011

La porte des Enfers et le parcours initiatique des Jardins de Bomarzo

                                                        La porte des Enfers (La bouche de l'Enfer)

Tête d'un ogre sur la lèvre supérieure duquel est inscrit « Toute pensée s'envole» (Ogni pensiero vola) aussi appelé la Porte des enfers (faisant clairement référence à l'Enfer de Dante) avec sa bouche ouverte monumentale qui permet aux visiteurs d'entrer se reposer - paradoxalement - au frais.

                                                                   

Les Jardins de Bomarzo, appelés aussi Parc des monstres (Parco dei Mostri en italien) sont situés au nord de Rome, dans la commune de Bomarzo. Reposant au coeur d'un vallon boisé, des colosses monolithes indiquent les étapes d’un parcours initiatique tracé quatre siècles plus tôt par Vicino Orsini.

Peuplés de sculptures grotesques et étranges représentant de nombreux animaux, fantastiques ou réels et de petits bâtiments répartis au gré de la végétation naturelle, ces jardins merveilleux inspireront de nombreux artistes surréalistes dont Cocteau ou encore Salvador Dali, ils sont considérés comme les jardins les plus extravagants de la Renaissance italienne.

Les jardins évoquent à maints égards certains épisodes d’œuvres baroques apparentées au Songe de Polyphile de Francesco Colonna, au Floridante de Bernardo Tasso ou au Roland furieux de l’Arioste, comme le suggèrent les inscriptions initiatiques gravées dans la pierre qui jalonnent le parcours dès l’entrée.



" O toi qui entres ici
et qui par l'Esprit
t'appliqueras à comprendre
du commencement à la fin
ce qu'il verra
dis- moi si tant de merveilles
ont été faites pour t'égarer
ou bien pour l'Art."

(Inscriptions que l'on peut lire sur les socles des deux Sphinx)


" Qui ne va par là
les yeux grands ouverts
et les lèvres serrées
ne pourra admirer
les plus fameuses merveilles. "

Hercule et Caccus
" Toi qui as passé les épreuves, tu entres dans le domaine du Rêve."

                                                                     Sirène

Cerbère le gardien des Enfers

                                                                        Neptune



                                                                   


NOSCE IPSUM VINCE TE IPSUM VIVE TIBI IPSI SIC ERIS FELIX
Connais-toi, conquiers-toi, vis pour toi-même et tu seras heureux



                                                          Vue de la Maison oblique

Exploit architectural, cette maison reproduit l'inclinaison de la Tour de Pise. Elle pourrait représenter métaphoriquement le danger.


                                                                 Harpie

                                                                   L'éléphant d'Hannibal




2 commentaires:

Rym a dit…

Ces photos donne vraiment envie d'y faire un tour, aux enfers...

Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall a dit…

magnifique !