dimanche 6 mars 2016

Les momies fumées de la tribu Anga


La tribu des Angas vit au cœur de la jungle de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Sa particularité réside dans le fait qu’elle possède une collection unique de momies étranges. Grâce à un procédé dont seule la tribu a le secret et malgré la chaleur et l’humidité, celles-ci sont restées intactes.

Pendant des siècles, la tribu Anga a utilisé une technique de momification des morts par fumage.

Le climat étant chaud et humide, les corps auraient dû pourrir très rapidement, mais il n’en est rien. En effet, le processus de momification utilisé par la tribu empêche la décomposition du corps. En résumé, les corps sont d’abord grattés avec une plante hérissée avant d’être placés dans une hutte enfumée. Les genoux, coudes et pieds des défunts sont ouverts et les graisses des corps vidées par les embaumeurs.
La graisse recueillie sert d’huile pour les cheveux de la famille, transférant ainsi la force du décédé chez les vivants. Les restants sont utilisés comme graisse à frire.
Dans les ouvertures pratiquées, des tiges de bambous sont ensuite insérées. Les orifices (bouche, anus,…) sont cousus. La langue, la paume des mains et la plante des pieds est offerte au conjoint survivant. La fumée crée un environnement hostile pour les bactéries et empêche les insectes de pondre des œufs dans le corps. L’arsenic dans la fumée agit également comme un agent de conservation. Après avoir vidés les corps, les villageois les badigeonnent d’ocre afin de créer une sorte de capsule qui protégera les momies des éléments extérieurs.

Le corps est ensuite exposé au flanc de falaise, preuve de grand respect pour le défunt et occasion de fête pour la tribu.

Les guerriers décédés bénéficient d’emplacements stratégiques sur les falaises de façon à ce qu’ils puissent toujours veiller sur la tribu Anga.

Ce processus de momification insolite a été interdit depuis 1975 mais quelques éléments isolés continueraient ce rituel séculaire.
En effet, les momies fumées  permettraient aux habitants de se connecter avec l’au-delà.
Selon les Angas, les personnes décédées dont les corps ne sont pas pris en charge erreraient dans la jungle comme des esprits et pourraient saboter la chasse ou les cultures.

Voici le lien d'un superbe reportage photo sur le processus de momification réalisé par Ulla Lohmann
http://ullalohmann.de/albums/mummies/

Photo Ulla Lohmann

Photo Ulla Lohmann
 




Aucun commentaire: