samedi 19 février 2011

Suicide dans l'alcool et nus troublants avec Heinz Hajek Halko

Autoportrait sanglant et suicidaire sous cloche (Suicide dans l’alcool, 1925).

Heinz Hajek-Halke (1898 - 1983) fait partie de ces très rares artistes demeurés en Allemagne durant la guerre et qui tentèrent après 1945 de renouer avec le fil d'une pratique d'avant-garde qui avait été la leur dans les années 20.


 ”N’auriez-vous pas une femme pour moi ?” est le titre de cette photo où des mains essaient de saisir cette femme nue apparaissant sur une plaque de verre.

Nu dans le sable



Le renversement, le sourire extatique, les yeux chavirés sont chargés d’un érotisme qui rappelle Man Ray ou qui évoque Bataille. Rien n’est innocent, tout est suggéré.
Autoportrait
Le mauvais épilogue (1932) est une de ses photos les plus connues, sans doute du fait de la violence de la juxtaposition de ces trois hommes d’affaires en haut-de-forme et du corps de femme étalé au sol qu’ils piétinent. 

Photographe illustrateur il pratique avec succès le photomontage dans un esprit très dadaïste et enseigne à la Kunstgewerbeschule.
Sous l'oeil du tueur ?

Des images comme "Nu noir et blanc" sont très largement reproduites et figurent dans des revues avancées comme "Der Querschnitt" aussi bien que dans des publications plus "commerciales.


En 1933, il choisit de s'installer au bord du lac de Constance et de se spécialiser dans la photographie scientifique.



Aucun commentaire: