vendredi 25 février 2011

Erotique subversive avec Marcel Mariën


"Muette et aveugle me voici habillée des pensées que tu me prêtes."


                                                                
Marcel Mariën (Anvers, 29 avril 1920 - Bruxelles, 19 septembre 1993) est un écrivain surréaliste belge, poète, essayiste, éditeur, photographe, cinéaste, créateur de collages et d'objets insolites. Il est en 1979 le premier historien du surréalisme en Belgique.
Ami du peintre René Magritte, il fut, à travers les éditions de «L'Aiguille aimantée» qu'il avait fondée en 1940, un des principaux animateurs du mouvement surréaliste belge.
La Mire (collage)
"Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves." (Marcel Mariën)


" J'ai nommé étrécissements les résultats d'un procédé que j'ai expérimenté pour la première fois au cours de l'été 1964. Manoeuvrant à l'estime une paire de ciseaux, je découpais une image de magazine (...) Cette altération complète du sens primitif, cette sorte d'opération césarienne extrayant d'une image existante une image qui lui est totalement opposée dans son aspect et sa signification, cette vie occulte brusquement étalée au grand jour par le simple jeu d'une paire de ciseaux- tout cela ne me fut pas indifférent(...) L'arbitraire esthétique intervenait de façon inattendue - à mes yeux, hautement opportune - pour sauver de l'insignifiance et de la banalité des images particulièrement ingrates à l'état brut, soit qu'elles émanassent de simples prospectus publicitaires trouvés dans ma boîte à lettres, soit d'images sorties de magazines galants dont on sait combien l'efficacité instantanée cède rapidement le pas à la monotonie. "
La Star, étonnante photo de montage d’une perruque sur un sein.
                                                           La Cathédrale (collage)
"On dit plus en ne disant rien." (Marcel Mariën)
"Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves."(Marcel Mariën)

Aucun commentaire: