samedi 22 octobre 2011

L'univers ironique de Shervin Iranshahr



Les illustrations sont de Shervin Iranshahr, un artiste de Pittsburgh.

Le site de l'artiste : http://shervinarts.net/iranshahr/index.html


Ironie par Armand Renaud

SI vous êtes de cette race
Qui, s’indignant de voir le mal,
Des gens affamés s’embarrasse
Et craint de battre un animal,

De cette race ridicule
Qui ne veut aimer que le beau,
Et, loin du monde qui calcule,
Prend le rêve pour son flambeau ;

Si vous n’adorez point la force,
Si la pensée est votre Dieu,
Si vous vous prenez à l’amorce
D’un noble but et d’un ciel bleu,

Si la trahison hypocrite
De l’amour ou de l’amitié
Vous semble étrange et vous irrite,
Vraiment vous me faites pitié.

Pour l’être brutal qui se vautre
La terre a des jeux et des fleurs ;
Mais des âmes comme la vôtre
N’y font moisson que de douleurs.

Au moins cachez bien vos blessures ;
Taisez-vous lorsque vous souffrez ;
Les hommes ont des fanges sûres
Pour en salir les inspirés.

Leurs allégresses les plus vraies
Sont de diriger avec art
Des coups d’épingle dans les plaies
Dont l’idéal fut le poignard.

Ils vous ôteraient à vous-même
La croyance qui vous sauvait,
Vous n’entendriez que blasphème
Et que rire à votre chevet ;

Et l’âme qui fut saluée
Par les aigles, sur les hauteurs,
Mourrait d’une ignoble huée,
Dans les bas-fonds des insulteurs.

Moi qui crains surtout qu’on ne traîne
Au ruisseau ma chère douleur,
Qui veux bien subir la sirène,
Mais non le stupide oiseleur ;

Pour les autres, je mets un voile
Que rien ne puisse pénétrer ;
Jamais une larme n’étoile
Mes cils souvent prêts à pleurer ;

Et quand mon âme est un calvaire,
Quand j’ai le cœur sur un brasier,
Comme eux je fais sonner mon verre
Et je fais rire mon gosier.










Aucun commentaire: