jeudi 8 mars 2018

Fabrizio Riccardi - Gargantua et Pantagruel


Fabrizio Riccardi est né à Rome le 18 mars 1942.

L’artiste cède a deux tentations : l’imitation outrée des grandes formules ltylistiques dès lors vidées de leur contenu, l’exacerbation du "moi", de la singularité du créateur à travers son expression spécifique : "la maniera".

En ce sens le maniérisme recouvre toute tendance à la transformation arbitraire et à la déformation du réel, au service de « l‘expressivité » et de la recherche du « grand style ».

Du point de vue littéraire, j'ai remarqué que de nombreux tableaux lui ont été inspirés par "Pantagruel", de François Rabelais.

Ses oeuvres sont d'un symbolisme complexe, on peut y percevoir un goût pour l'érotisme esthétisant ainsi que la modification et la déformation des parties du corps.

Comme beaucoup d’artistes passionnés, Fabrizzio consacre l’essentiel de son temps à cette peinture fantastique qu’il aime et ce, en s’imposant une très grande discipline, tant d’un point de vue technique que artistique….

Aucune frontière ne fait obstacle, ni à son inspiration, ni à sa créativité. Sa grande passion pour les grands maîtres de la peinture italienne ainsi que les grands maîtres flamands à su créer en lui cette exigence du perfectionnisme.

"C'est à savoir : à boire, manger et dormir ; à manger, dormir et boire; à dormir, boire et manger. Toujours se vautrait par les fanges, se mascarait le nez, se chauffourait le visage, éculait ses souliers, bâillait aux mouches et courait volontiers après les papillons,… patrouillait en tout lieu… Les petits chiens de son père mangeaient dans son écuelle." (Extrait de "Gargantua", par François Rabelais)

























Aucun commentaire: