mardi 26 avril 2011

La volupté entre nymphes et sorcières par Luis Ricardo Falero



Luis Ricardo Falero, duc de Labranzano, est né à Grenade le 23 mai 1851, il mourut à Londres le 7 décembre 1896.

Ce peintre orientaliste espagnol  nous a laissé de superbes peintures érotico-fantastiques où nymphes, sorcières et fées se découvrent dans une ambiance occulte.

J'en profite pour glisser un superbe poème de Charles Baudelaire intitulé "Sed non satiata" appartenant au recueil "Les Fleurs du Mal"

Bizarre déité, brune comme les nuits,
Au parfum mélangé de musc et de havane,
Œuvre de quelque obi, le Faust de la savane,
Sorcière au flanc d'ébène, enfant des noirs minuits,

Je préfère au constance, à l'opium, au nuits,
L'élixir de ta bouche où l'amour se pavane ;
Quand vers toi mes désirs partent en caravane,
Tes yeux sont la citerne où boivent mes ennuis.

Par ces deux grands yeux noirs, soupiraux de ton âme,
Ô démon sans pitié ! Verse-moi moins de flamme ;
Je ne suis pas le Styx pour t'embrasser neuf fois,

Hélas ! Et je ne puis, mégère libertine,
Pour briser ton courage et te mettre aux abois,
Dans l'enfer de ton lit devenir Proserpine !


1 commentaire:

Who Is Afraid of Alfred Hitchcock? a dit…

Bonjour! Elisandre...
I must have been taken aback after viewing your current post...Because I forgot to place the letter "N" in your name...Please forgive me!

Now, this post is very interesting and the paintings by Luis Ricardo Falero are very beautiful too!

Merci, for sharing the poem by Charles Baudelaire called "Sed non Satiata" too!
DeeDee ;-D