vendredi 1 avril 2011

Fantasmes de masque et de poupée avec Werner Rohde


Werner Rohde est né à Brême en 1906, il fut d'abord formé comme un peintre, c'est en 1927 qu'il a commencé à expérimenter la photographie, il vient alors vivre Paris où il se lie d'amitié avec Paul Citroen.

Rohde, fortement inspiré du surréalisme utilisait des mannequins et des poupées afin d'élaborer ses photographies, il a également réalisé quelques collages.


Nous pouvons observer dans ses oeuvres une obsession des masques enfarinés et de poupées figées, représentant les expressions de la vie quotidienne, illustrant si bien la citation du  marquis de Vauvenargues qui affirmait que "Le monde est un grand bal où chacun est masqué"

"Et après tout, qu'est-ce qu'un mensonge ? La vérité sous le masque..."(Lord Byron)
"Un visage est-il un masque de comédie posé sur la tragédie de l'âme ?"(Shan Sa)

Un jour par an, le Mardi gras par exemple, les hommes devraient retirer leur masque des autres jours.


Aucun commentaire: