lundi 5 mars 2012

La Mort et la Poésie avec Davide de Agostini et Charles Baudelaire



Davide de Agostini est né à Turin en 1952.
Ses oeuvres, inspirées d'un environnement XIXème, début XXème, ne peuvent que nous interpeller, on y remarque la course du temps et l'effet de celui-ci sur les personnages principaux de ses tableaux ; maladie, décrépitude et mort sont omniprésent pour nous transporter dans un univers fantastique souvent imprégné d'une ironie irrévérencieuse.
Le site de l'artiste : http://www.davidedeagostini.com/galleria/index.html


La Mort Des Pauvres, par Charles Baudelaire


C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir ;

A travers la tempête, et la neige, et le givre,
C'est la clarté vibrante à notre horizon noir ;
C'est l'auberge fameuse inscrite sur le livre,
Où l'on pourra manger, et dormir, et s'asseoir ;

C'est un Ange qui tient dans ses doigts magnétiques
Le sommeil et le don des rêves extatiques,
Et qui refait le lit des gens pauvres et nus ;

C'est la gloire des Dieux, c'est le grenier mystique,
C'est la bourse du pauvre et sa patrie antique,
C'est le portique ouvert sur les Cieux inconnus !











Aucun commentaire: