jeudi 22 décembre 2011

Mark Powell, son univers démoniaque et ses sculptures d'enfer

Une leçon d'anatomie

Pénétrons avec Mark Powell dans un univers démoniaque où des créatures décharnées, souvent aveugles, travaillent ou festoient de tripes et de sang ;  visions de l'enfer où les monstres vénèrent un Dieu de la souffrance et de l’horreur.

"Je travaille plus ou moins en isolement total depuis plusieurs années, me concentrant principalement sur mon travail. Mes sculptures sont essentiellement des tableaux/maquettes miniatures où le temps est suspendu. Ce sont des moments de rêves, de fantasmes…» Produits d’une macabre fascination et expression de la peur, je me réfère à la crainte de l’inconscient, la peur de ces horreurs que la nature nous inflige inévitablement, la peur de la maladie, de la décadence physique et psychologique, la peur de la psychose et son irréversible possession démoniaque. Je sculpte mon univers pour tenter d’exorciser cette crainte et de surmonter cette obsession. L’art est donc un outil thérapeutique important pour moi, nécessaire à mon bien-être psychologique."(Mark Powell)

Le site de l'artiste : http://www.markpowellart.com/





Un orchestre démoniaque





1 commentaire:

Anonyme a dit…

Lovecraftien en diable... ON voit rarement de telles œuvres.