lundi 4 octobre 2010

Franz Kafka et la pensée kafkaïenne.

L'œuvre de Kafka est vue comme symbole de l'homme déraciné des temps modernes.
D'aucuns pensent cependant que l'Œuvre de Kafka est uniquement une tentative, dans un combat apparent avec les « forces supérieures », de rendre l'initiative à l'individu, qui fait ses choix lui-même et en est responsable.
Désormais entré dans le vocabulaire, l'adjectif «kafkaïen» s'applique
communément à une situation angoissante et illogique à force d'absurdité, à un système dont les lois échappent à celui qui en est prisonnier. Glissement de sens réducteur, qui fait apparaître les personnages de Kafka comme d'impuissantes victimes et assombrit désespérément son univers, alors que s'y manifestent les forces subversives de la révolte et de l'humour, à travers une technique narrative de plus en plus dépouillée au fil de son œuvre.
"Un bourreau, de nos jours, est un honorable fonctionnaire... Par conséquent, pourquoi n'y aurait-il pas un bourreau qui sommeille en tout honorable fonctionnaire?"

"Les chaînes de l'humanité torturée sont faites de paperasse."
"Avocat: c'est une personne qui écrit un document de 10.000 mots et l'intitule «Sommaire»."

"La plupart d'entre nous ne sont collés aux chaises branlantes de principes dépréciés que par les excréments de notre angoisse."

"L'art est, comme la prière, une main tendue dans l'obscurité, qui veut saisir une part de grâce pour se muer en une main qui donne."

"Le soir j'étais triste car j'avais mangé des anchois. Le matin le médecin me réconforta ; pourquoi être triste ? Après tout, j'ai mangé les anchois, les anchois ne m'ont pas mangé."

"L'éternelle jeunesse est impossible : même s'il n'y avait aucun obstacle,
l'observation de soi-même la rendrait impossible."

"J'écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je
pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu'au plus profond de l'obscurité."

"Le regard ne s'empare pas des images, ce sont elles qui s'emparent du regard. Elles inondent la conscience."

"Le premier animal domestique d'Adam après l'expulsion du Paradis fut le
serpent."

"L'amour, c'est que tu sois pour moi le couteau avec lequel je fouille en
moi."

"A chaque instant correspond aussi quelque chose qui est hors du temps. A
l'ici-bas ne peu succéder aucun au-delà, car l'au-delà est éternel, il ne peut donc pas avoir de contact temporel avec l'ici-bas."

Aucun commentaire: