dimanche 31 octobre 2010

Samhain



"C’est le Sabbat de Mort et de repos. La récolte finale a été faite. Le pays et les créatures se préparent pour le sommeil de l’hiver." (Samhain and Yule, Wicca)

Les origines de la fête se trouvent dans une coutume païenne datant d'avant l'ère chrétienne, il y en avait quatre principales : le 1er novembre, Samhain, marque la fin de l'été (Samos) et probablement le début de l'année. Six mois plus tard, le 1er mai, au commencement de l'été (cet-saman), tombe la fête de Beltene, ou du feu (tein) de Bel ou Bile. Entre les deux se placent à trois mois d'intervalle les fêtes de Lugnasad (mariage de Lug) le 1er août, et celle de Oimele ou Imbale le 1er février.

Samhain est le premier de l'an Celte car chez les Celtes, c’est le passage de la saison claire à la saison sombre, comme chez de nombreux pleuples, le cycle ne commence pas à la naissance visible des choses mais à la naissance réelle, comme le coeur d'un enfant bat dès sa conception.

Le jour commence à minuit, chaque part de lumière contient son potentiel de nuit et Samonios dans sa nuit la promesse du futur soleil et donc de la nouvelle année.

Les moines irlandais qui ont mis par écrit les coutumes celtiques, à partir du VIIIe siècle, ont précisé que le jour de Samhain est (selon notre calendrier moderne) le 1er novembre.
La fête elle-même dure en fait une semaine pleine, trois jours avant, et trois jours après. Pour les Celtes, cette période est entre parenthèses dans l’année : elle n’appartient ni à celle qui s’achève ni à celle qui va commencer ; c’est une durée autonome, hors du temps.

Dans la mythologie irlandaise Samhain représentait la Seconde Bataille de Mag Tuiredh et l'union des déesses Morrigan et Boann avec Dagda qui assurait l'éternelle roue de la fertilité naturelle : Morrigan est la Déesse des combats, elle règne sur les champs de batailles où elle guide les guerriers de ses prédictions. Ainsi, elle aida les Tuatha dé Danann lors de la bataille de Moy Tura. Elle s'unit à Dagda la nuit de Samhain, dans le lit de la rivière Boyne, en résumé, c'est le moment de l'année où la Déesse de l'été transmet son pouvoir au Dieu de l'hiver, le Dieu Cornu. Elle était marquée par tout un cérémonial.


Lors de cette nuit du Sahmain, le Dieu de la mort rassemblait les âmes des hommes décédés durant l'année afin de leur révéler leur sort, les esprits des trépassés pouvaient revenir dans leur demeure terrestre et les vivants devaient les accueillir.

On racontait qu'à Samhain s'était livrée entre les Fomore (les gens de l'autre monde) et les Tuatha Dé Danann la grande bataille des dieux, la bataille de Mag Tured. A cette date aussi le roi Muiccetach Mac Erca, ayant enfreint les défenses imposées par une fée qu'il avait épousée, fut assailli par les fantômes, et pendant que la fée mettait le feu à son palais, se noya comme Flann dans un tonneau. Le héros Cuchulainn lui-même meurt le premier jour d'automne. Les périodes de fêtes sont des périodes pendant lesquelles les esprits sont lâchés, le miracle est attendu et normalement réalisé.

Aucun commentaire: