jeudi 24 mars 2011

De la femme dominatrice à la femme fatale avec Gustav Klimt

Hygieia

Gustav Klimt, né le 14 juillet 1862 à Baumgarten près de Vienne, mort le 6 février 1918 à Vienne, est un peintre symboliste autrichien, et l'un des membres les plus en vue du mouvement Art nouveau de Vienne. Peintre de compositions à personnages, sujets allégoriques, figures, nus, portraits, paysages, dessinateur, décorateur, peintres de cartons de tapisseries, cartons de mosaïques, céramiste, lithographe.
                                                           Judith I et la tête de Holofernes

                                                                           Judith II
Son œuvre comprend 230 tableaux dont 54 tableaux représentant des paysages. Ses principaux travaux incluent les peintures, les fresques, les croquis et autres objets d'art, dont plusieurs sont exposés à la galerie Vienna Secession. La profusion des détails, la richesse des décors et de la coloration en sont caractéristiques, ainsi que la précision des portraits.
                                                            Le Baiser

Danaë
Il utilise souvent les formes phalliques dans ces œuvres notamment dans Judith 2 (1909), dans Le Baiser (1907-1908) mais surtout dans Danaë (1907). Un des thèmes récurrents du travail de Klimt est la femme dominatrice personnifiée par la femme fatale.
                                                             Pallas Athénée

Il peint en 1898 le célèbre tableau "Pallas Athénée" qui marque en quelque sorte cette émancipation de Gustav Klimt par rapport à l'art officiel. 
Sous un mode ironique, il détourne la représentation traditionnelle du sujet en montrant sous le visage de la déesse aux traits d'une femme fatale, une gorgone qui tire la langue.Cette toile fût l'objet de l'affiche de la première exposition de la "Sécession" en 1898.
                                                                     Autel de Dionysos

Allégorie de la Sculpture
"Peintre dénigré pendant plus d'une dizaine d'années de sa vie, l'oeuvre de Klimt aura été en permanence l'expression d'une référence à l'histoire de la peinture, à  Moreau, Klinger, Hodler, Böcklin, Monet, Seurat, Matisse, ou Rodin, dans ses compositions extrêmement personnelles et originales faites de théatralité, d'antinomies, d'hétérogénéité, tant du point de vue pictural et décoratif, que du point de vue des couleurs.
                                                                            Nu féminin aux animaux dans un paysage


                                                                                      Les trois Gorgones
"Son oeuvre faite  d'oppositions entre la figuration et l'abstraction, entre allégories et paysages, entre, stylisation et naturalisme, entre hédonisme et scepticisme, entre impressionisme et symbolisme, lui confère une place très particulière dans l' histoire de l'art. Il semble avoir été le génial et prémonitoire précurseur de la crise générale des principes, des valeurs, des idées et du langage artistique qui fût caractéristique du XXème siècle." (Le Monde des Arts)

"Gustav Klimt est une révolte. Après avoir vite épuisé les formes que l'académisme et le naturalisme lui ont, dans ses années de jeunesse, imposé, après avoir épuisé la rouerie qui rabâche, Klimt fonde en 1897 le mouvement " Sécession " qui, à Vienne, se propose d'en finir avec les pompes et les convenaces que le XIXe siècle qui meurt entretient. Cependant les formes que l'Art nouveau adopte en Autriche sont de dimension monumentale lorsque Klimt donne la frise dédiée à Beethoven dans le hall de la Sécession pour l'inauguration de la sculpture de Max Klinger."

La philosophie, paneau décoratif pour l'Aula Magna de l'université de Vienne 
Détruite par le feu en 1945 au Immendorf Palace.







1 commentaire:

Anonyme a dit…

j,aime bien super en temp que pientre .merci