lundi 21 mars 2011

Lard ou l'art des écorchés de Francis Bacon


Peintre expressionniste irlandais, Francis Bacon , naît le 28 octobre 1909 à Dublin de parents anglais. Il décède le 28 avril 1992 à Madrid, à la suite d'une pneumonie déclenchée par la maladie asthmatique dont il souffre depuis l'enfance






Au long de sa carrière, Bacon affine son style, délaissant les images de violence crue de ses débuts pour préférer « peindre le cri plutôt que l'horreur », prônant que la violence doit résider dans la peinture elle-même, et non dans la scène qu'elle montre.



Son thème de prédilection est la représentation du corps humain sous la forme de personnages écorchés, agités et déformés. Largement influencé par l’art classique, Francis Bacon bâtit une oeuvre violente et déchirante, triturant la figure humaine qu’il peint pourtant exclusivement, sans jamais chercher l’abstraction chère à son époque

Par ailleurs, les œuvres de Francis Bacon ont influencé la conception visuelle de certains films, tels The Cell, Le Silence des Agneaux, la série des Hellraiser ou encore L'Échelle de Jacob.
Cette influence se ressent également dans le domaine des jeux vidéo avec la saga Silent Hill.

« Je suis sûr que chaque artiste se situe quelque part, travaille à partir d'un certain patrimoine et se trouve placé sur une certaine trajectoire. De même d'ailleurs qu'il s'ingénie à enfoncer avec obstination le même clou, mais cela est une autre histoire. »(Francis Bacon)

« Je crois que l'homme aujourd'hui comprend qu'il est un accident, que son existence est futile et qu'il doit jouer un jeu insensé. »(Francis Bacon)

Figure with Meat est un tableau de Francis Bacon de 1954.
« Le tableau change au cours de sa réalisation », explique Bacon. Pour cette œuvre, l'artiste n'a fait ni esquisse ni ébauche ; cependant, il suit un modèle puisqu'il reprend le portrait du pape Innocent X de Velasquez. Bacon réalise entre 1950 et 1965 une série de quarante-cinq tableaux en travaillant à partir de ce portrait.
Le pape semble isolé dans ce tableau accentué par la zone noire et l'étroit coffrage dans lequel il se trouve enclavé.
L'art très expressif de Bacon appelle à une interprétation symbolique : la bouche ouverte évoque une blessure, et la silhouette isolée du pape ramène à un pessimisme de l'homme angoissé, perdu, face aux horreurs de notre époque. On peut voir, dominant le pape, deux larges pièces de bœuf.
Ici, ce n'est plus Velasquez qui est mis en valeur mais Rembrandt ou encore Chaïm Soutine.
La scène de l'abattoir et du morbide éveillent en Bacon un sentiment de répulsion et aussi de fascination. Le symbole de la mort est représenté par la combinaison de la viande et du pape qui font ensemble une métaphore de la solitude et du nihilisme en relation avec le représentant du Dieu mort du Zarathoustra de Nietzsche. Les deux moitiés de bœuf peuvent évoquer des ailes (d'ange ?)

Aucun commentaire: