samedi 26 mars 2011

Mythologie et folklore russe avec Viktor Mikhaïlovitch Vasnetsov

Ce tableau s'intitule "Les Oiseaux de la Joie et du Chagrin", à gauche, vous découvrez Sirin, à droite l'Alkonost.
Sirin  est une créature mythologique slave que l’on trouve plus particulièrement dans les légendes russes. Elle a la tête et le buste d’une très belle femme et le corps d’un oiseau (habituellement un hibou). Elle est un des oiseaux prophétique du folklore russe avec Alkonost et Gamayun. 
Son chant ensorcèle les gens qui en perdent la mémoire. 

L'Alkonost est magique. Par exemple, durant les 6 à 7 jours où elle couve ses oeufs sur la côte, la mer et le temps restent calmes et le vent faible remplace la tempête. Le chant triste et magique de sa voix est si beau et doux qu’il fait tout oublier à celui qui l’écoute. Pour l'Église orthodoxe russe, l’Alkonost personnifie la volonté de Dieu. Elle vit au paradis, mais entre dans notre monde pour livrer un message. À la différence de Sirin, l’Alkonost n’est pas considérée comme une créature maléfique.
 Gamaïoun
Dans la mythologie slave, Gamaïoun est un oiseau prophétique immortel avec une tête de femme.  Ces oiseaux ont une place spirituelle significative, se situant entre le monde de la vie et celui de la mort. Elle sait tout sur la création de la terre et du ciel, des dieux et des héros, des hommes, des monstres, des oiseaux et des animaux. Elle chante des hymnes divins aux hommes et prédit l'avenir à ceux qui savent l'écouter. D'après la légende, il est difficile d'entendre les augures de Gamaïoun car ces derniers se fondent dans le bruit de l'orage.



Viktor Mikhaïlovitch Vasnetsov (en russe : Виктор Михайлович Васнецов), né le 15 mai 1848 à Lopial près de Viatka et mort le 23 juillet 1926 à Moscou, est un artiste russe qui se spécialisa dans les représentations mythologiques et historiques. Il est considéré comme l'un des peintres les plus influents de l'art russe de la fin du XIXème et du début duXXème siècle.


Le Chevalier à la croisée des chemins
Les Bogatyrs

Apocalypse
 "Monte sur mon dos et agrippe-toi bien. Ivan-tsarévitch obéit et le loup gris fila comme le vent. Le loup court, d'un bond passe les monts, d'une foulée franchit les vallées, des pattes devorent l'espace, de la queue efface la trace. Le tsarévitch n'a qu'à se cramponner !....."
Ivan Tsarévitch chevauchant le loup gris
Le tapis volant

Les Immortels

Aucun commentaire: