lundi 9 janvier 2012

Mata-Hari, l'espionne légendaire et la danseuse.



Mata Hari, de son vrai nom Gertruida Zelle est née le 7 août 1876 à Leeuwarden aux Pays-Bas.
Elle vivait au sein d'une famille dont le père commerçant fut rapidement confronté à la faillite.
Elle tenta tant bien que mal de trouver sa voie et rencontra le capitaine Campbell Mac Leod.
Elle l'épousa et trouva ainsi une porte de salut à sa situation instable.

Elle suivit son mari en Indonésie et mit au monde deux enfants. Durant cette période, elle apprit la danse orientale puis abandonna sa famille pour rejoindre la France.

Elle fit ses débuts à Paris pendant le Belle-époque où elle pratiqua la danse indonésienne, spectacle de danse érotique qui fit sa renommée dans toute l'Europe. Elle pris le surnom, de Mata Hari (l'oeil de l'aurore) du nom d'une princesse javanaise.

Couronnée d'aigrettes et de plumes, elle se produit d'une capitale à l'autre, guettée par les échotiers qui comptent ses chapeaux, ses chiens, ses fourrures, ses bijoux, ses amants. Elle les aide à créer autour de sa personne une légende : elle serait née à Java où les prêtres de Shiva l'ont initiée aux secrets de son culte et de ses danses.

Durant la première guerre mondiale, une mission d'espionnage lui est confiée par l'armée française. Mata Hari accepte mais continue à vendre ses charmes tant en France qu'en Allemagne, ce qui suscite la méfiance.

Mata Hari, avait selon les juges accepté de collaborer avec l'Allemagne en échange de 20 000 marks. Elle s'en défendit, affirmant que c'était le prix de ses faveurs. Elle est finalement accusée d'espionnage pour le compte des Allemands, le 15 octobre 1917, en pleine guerre, Mata Hari est fusillée pour espionnage dans les fossés de la forteresse de Vincennes.

Le personnage est entré dans la légende. Greta Garbo, Marlène Dietrich, Jeanne Moreau, Sylvia Kristel et Maruschka Detmers lui ont depuis prêté leur personnalité à la scène, à l'écran ou à la télévision










Aucun commentaire: